Comment améliorer votre visibilité sur le Web

La concurrence est grande, chaque entrepreneure doit faire preuve de stratégies pour mettre de l’avant son entreprise, surtout sur le Web. 

Lorsqu’on débute sur le Web, il est important de définir quels seront vos objectifs. Avoir un site Web au goût du jour ne fait pas en sorte que celui-ci sera visité par des milliers de personnes chaque mois. Il est donc impératif de définir quelle sera votre stratégie marketing sur le Web.

Voici 3 astuces à insérer dans votre stratégie marketing pour améliorer votre visibilité.

1. La création de contenu

C’est l’aspect le plus important pour attirer des visiteurs sur votre site internet et, par le fait même, de trouver des clients potentiels. La création de contenu peut se faire sous différentes formes.

L’article de blogue sur votre site

La majorité du temps, l’entrepreneure écrit pour donner de l’information afin de mettre de l’avant son expertise. En effet, il est recommandé d’éviter l’autopromotion et de miser sur l’information. Notez qu’il est préférable d’écrire un article de blogue par mois que d’essayer d’en écrire chaque semaine et de manquer d’inspiration.

Petite alternative : si votre site internet ne contient pas une section « blogue », vous pouvez toujours écrire vos articles dans la section « article » sur LinkedIn.

La création de vidéos

La vidéo est très intéressante, car elle permet de montrer l’envers du décor. Cependant, ce n’est pas toutes les entrepreneures qui sont à l’aise avec ce médium. Si c’est votre cas et que vous souhaitez ajouter ce média à votre stratégie, je vous recommande fortement de bien vous renseigner et de vous entourer de spécialistes.

Le balado 

Le balado consiste à produire une émission de radio en ligne. Très tendance actuellement, ce médium a l’avantage de pouvoir être écouté partout, comme par exemple dans la voiture au retour du travail. 

2. La mise en place d’une stratégie sur vos réseaux sociaux

Les réseaux sociaux permettent de partager votre contenu. Il est important de bien définir un calendrier dans lequel vous allez planifier ce que vous allez publier (quand et quoi). 

Vos réseaux sociaux n’ont pas à être alimentés tous les jours. Si vous n’avez pas une ressource qui est entièrement consacrée à cette tâche, il peut être difficile de tenir le rythme. Si c’est votre cas, deux à trois publications par semaine sur vos réseaux sociaux sont amplement suffisantes. Il vaut mieux publier moins souvent et avoir plus de pertinence. 

Il est aussi important de déterminer quels sont les réseaux sociaux que vous allez privilégier. Si vous avez une clientèle B2B, probablement que vous allez mettre plus d’effort sur le réseau social LinkedIn, tandis que si vous vous adressez à la maman âgée entre 30 et 45 ans, vous allez miser sur Facebook.

Peu importe le média social que vous choisissez, il est primordial de savoir que le succès ne sera pas instantané. Bâtir une communauté prend du temps et cela demande beaucoup de travail. Même si vous investissez en publication payante, il est important de se rappeler qu’il faut semer avant de récolter.

3. Le marketing d’influence

Très tendance, plusieurs voient ce type de marketing comme un succès assuré. Le marketing d’influence consiste à utiliser le pouvoir de persuasion de quelqu’un pour promouvoir un produit.

Il existe 3 types d’influenceurs :

L’influenceur vedette

Souvent utilisé comme porte-parole, celui-ci est très connu. On n’a qu’à penser à des animateurs et comédiens de la télévision. Il y a aussi beaucoup d’influenceurs Web, surtout des Youtubeurs, qui comptent des milliers, sinon des centaines de milliers d’abonnés. Par contre, il est important de savoir que ceux-ci ont un cachet qui n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Le micro-influenceur

Celui-ci crée du contenu spécialisé qui compte entre 1000 et 10 000 abonnés. Plus abordable, il est engagé auprès de sa communauté et produit du contenu de qualité.

Le micro-influenceur (nano-influenceur)

Celui-ci ressemble au précédent, mais il compte environ 1000 abonnés. Il est souvent le plus abordable et le plus engagé et se positionne comme un ambassadeur de choix pour une marque. Ce type de micro-influenceur a une belle présence sur les réseaux sociaux et il est très authentique. Ce pourrait être vous ou moi!

Avant de vous lancer dans l’aventure du marketing d’influence, assurez-vous de vous informer sur la négociation de contrat avec les influenceurs. Vos objectifs doivent être clairement établis et compris.

En terminant, ces trois astuces sont à mon avis la pierre angulaire d’une présence sur le Web. Pour assurer votre réussite, il est important de déterminer vos objectifs préalablement. 

Petit conseil pour terminer : Posez des questions aux entreprises qui vous approchent pour vous offrir leurs services afin d’améliorer votre présence sur le Web. Questionnez-les sur leur expertise et leurs réussites concrètes. Pour lire davantage sur le sujet, je vous invite à visiter mon blogue.

 

À propos des blogues Expertes Femmessor

Cet article est présenté dans le cadre d’une collaboration avec les Expertes Femmessor et propose du contenu inspirant, pertinent et exclusif. Les Expertes Femmessor sont des entrepreneures qui offrent gracieusement de leur temps et des services-conseils aux femmes entrepreneures bénéficiant d’un financement par l’entremise de Femmessor.

Pour en savoir plus sur les Expertes Femmessor

Pour consulter les autres articles de cette série

 

À propos de l'auteur

Caroline Cormier

Caroline Cormier

EXPERTE FEMMESSOR en marketing d'influence

Caroline Cormier est Experte Femmessor en marketing d’influence pour la région de la Montérégie. Diplômée de l’Université de Sherbrooke en informatique de gestion, elle a travaillé pendant plus de 20 ans pour de grandes entreprises à titre de programmeur et d’analyste en assurance qualité.

Maintenant présidente de CIM Stratégie, madame Cormier se spécialise dans la mise en place de stratégies marketing sur les médias sociaux ainsi que dans l’élaboration de campagne de marketing d’influence. Passionnée par le marketing numérique, elle souhaite aider les entrepreneur(e)s à se démarquer dans l’univers numérique.



Retour aux articles du blogue