Planette: un impact plus grand que nature

Myriam Tellier a créé l’entreprise Planette avec une seule chose en tête : transformer les gens en agent de changement.

Ergothérapeute de métier et enseignante à l’université, Myriam n’avait jamais songé à être un jour entrepreneure. C’est en acceptant d’accompagner sa tante dans ses soins palliatifs que la vie professionnelle de Myriam a pris un virage inattendu.

Durant cette période de sa vie, sa tante fait énormément de lecture sur l’impact des produits de consommation sur la santé humaine et elle partage quotidiennement ses découvertes avec Myriam.  

« C’est là qu’elle m’apprend qu’au niveau des produits ménagers, c’est en quelque sorte le chaos. Entre autres, rien n’oblige les fabricants de produits ménagers à divulguer leur liste d’ingrédients. Je vérifie donc les produits que j’utilise et, même en écrivant aux compagnies, je n’arrive pas à savoir ce que contient leur recette dite “secrète”. Perspicace, j’arrive à trouver 2-3 ingrédients utilisés fréquemment et mes recherches sur internet concernant leurs impacts nocifs sur la santé et l’environnement ne me rassurent pas du tout, et ce, malgré la mention biodégradable du produit ! D’ailleurs, plusieurs nomenclatures sont utilisées dans l’unique but de séduire notre conscience écologique et ne représentent en rien le contenu réel du produit » me mentionne Myriam. Elle est d’ailleurs outrée de voir que, bien que certaines compagnies offrent un produit écologique, ce qui se trouve derrière, notamment la fabrication et la distribution, ne l’est pas du tout !

« Pour moi un produit perd sa valeur écologique si ce qui est derrière sa fabrication et distribution n’est pas orienté développement durable ! » ajoute-t-elle.

Myriam se met donc à la recherche de produits ménagers à la fois écologiques et naturels. Puisqu’elle ne trouve aucun produit répondant à ces critères, elle décide de les fabriquer elle-même, pour sa propre utilisation. 

Après quelques tests, certains moins concluants que d’autres, elle décide de suivre des formations, notamment celle offerte par le Jardin botanique de Montréal. Elle découvre aussi le savon de Marseille et est épatée par son efficacité. « Au Québec, on est habitué à la mousse et nous sommes plusieurs à penser que ça nettoie mieux quand il y a de la mousse, mais on a tort. Le savon de Marseille en est la preuve » me confie-t-elle.

Comme toute passion personnelle, Myriam parle de ses découvertes et de ses produits « maison » à son entourage. Rapidement, on lui demande d’en produire davantage et d’en vendre.

En 2016, Myriam décide donc de créer, avec sa mère, un projet d’entreprise qui occupera son temps libre. Elle commence la vente en ligne avec un site web qu’elle fait elle-même.

Mais ce qui fait vibrer Myriam depuis toujours, c’est le contact avec les gens. Il suffit d’ailleurs de la rencontrer pour rapidement constater qu’elle a une énergie distinctive qui nous attire comme un aimant. Cette femme est directement connectée aux autres; l’humain est sa priorité.

Elle décide donc d’aller à la rencontre des gens et participe à différents salons et foires les week-ends. Les gens tombent sous le charme de cette entrepreneure et de son histoire, et le bouche-à-oreille fait rapidement son œuvre.

À peine 2 ans plus tard, Myriam est à la croisée des chemins : ce projet demeure-t-il un passe-temps ou deviendra-t-il sa nouvelle vie professionnelle.

Poussée par l’envie profonde de propager cette prise de conscience léguée par sa tante, elle décide de s’y consacrer à temps plein, accompagnée de sa mère.

La mission de Planette est claire : éveiller les consciences et outiller les gens. Toutes les décisions sont prises en ce sens et les actions sont alignées avec ce principe.

C’est en ce sens qu’elle fonde en 2019 les « Mères Natures » pour assurer sa croissance sans dépersonnaliser sa mission première qui est d’aider les gens à consommer autrement. Une façon propre à elle d’assurer une croissance alignée sur les valeurs humaines et éducatives de l’entreprise.  

Actuellement, Planette compte 110 « Mères Natures » un peu partout au Québec. Ces travailleuses autonomes forment le réseau de distribution de Planette mais elles sont aussi un réseau d’entraide et de partage entre elles. Elles réinventent le commerce de proximité et deviennent une ressource fiable dans leur communauté !

« Cette idée semblait farfelue pour plusieurs personnes au départ, mais j’en étais convaincue. Je voulais avoir des “mini Myriam et Ginette” partout au Québec qui comprennent la mission de l’entreprise et qui adhèrent à ses valeurs. Aujourd’hui, ça me rend extrêmement fière de constater les retombées humaines de ce réseau », me raconte Myriam.

En créant les « Mères Natures », Myriam participe au développement professionnel et à l’autonomisation financière de plusieurs femmes. « Ces femmes rayonnent et je les vois s’épanouir. Elles se fixent leurs propres objectifs. Pour certaines, c’est un 2e salaire, pour d’autres, le seul et le premier quelquefois. Pour moi, cela n’a aucune importance. Je n’accorde pas de prix de la meilleure vendeuse, ou autres choses du genre. Aucun seuil de vente obligatoire n’est exigé.  Le succès du réseau est assuré par l’impact global sur notre communauté ! Je les choisis parce qu’elles portent les valeurs de Planette en elles », me confie Myriam.

Après plus de 18 mois d’opération du réseau, Myriam réalise toute la puissance de cette nouvelle méthode de distribution ! L’on observe clairement un impact généré à plusieurs niveaux : personnel, professionnel, financier, social et environnemental. 

L’utilisation du marketing inspirationnel devient un atout important : les « Mères Natures » et les clients de l’entreprise se transforment en agents de changement et participent à la mission de l’entreprise.

« On peut faire les choses autrement, il suffit de se faire confiance et d’écouter son instinct. Ici, on ne vend pas de produits, on pousse notre mission », déclare Myriam avec assurance.

Et je la crois sans le moindre doute. En aucun temps, au cours de notre rencontre, elle ne m’a parlé de ses produits. Elle ne m’invite même pas à aller sur son site pour les découvrir. Cependant, Myriam a réussi sa mission lors de notre rencontre. Elle m’a fait réfléchir sur ma propre utilisation de produits ménagers, et quelques jours après notre échange, j’ai commandé ses produits. J’ai même parlé d’elle à quelques personnes de mon entourage. 

Mission réussie Planette !

Pour en connaître davantage sur la mission de Planette:  https://planette.ca

Pour découvrir les « Mères Natures » : https://planette.ca/les-meres-nature/le-concept-des-meres-natures/

À propos de l'auteur

Geneviève Dionne

Geneviève Dionne

Conseillère en communication marketing

Geneviève Dionne est Conseillère en communication marketing chez Evol. Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires, spécialisation marketing, elle cumule près de 15 années d’expérience dans le domaine des communications. Ses diverses expériences lui ont permis de développer une expertise en gestion des communications internes et externes, en services-conseils, en stratégies de développement des affaires et en gestion de projets. 

Passionnée par l’entrepreneuriat et les communications, elle est reconnue, entre autres, pour ses capacités d’analyse, sa vision stratégique, son dynamisme et sa créativité.

Au sein de l’équipe de Femmessor, elle participe à l’élaboration et à la mise en œuvre du plan de communication et des stratégies en marketing de l’organisation, assure la gestion de plusieurs projets ainsi que la production d’outils et de documents liés aux communications et au marketing. Basée en Mauricie, elle collabore étroitement avec les équipes régionales dans le déploiement de leurs actions de communication et de rayonnement.

Derniers articles de cet auteur

Geneviève Dionne

Danièle Henkel: contribuer à la création d’un monde meilleur

Madame Henkel est une personnalité publique reconnue et grandement appréciée. Elle s’est fait connaître du grand public par sa participation,...

Plus de détails

Geneviève Dionne

VegNature: Joindre l’entreprise familiale pour changer le monde

Émilie Grenier poursuivait une carrière en finance jusqu’à ce que sa mère Nancy lui offre de rejoindre l’entreprise qu’elle a fondée en...

Plus de détails

Geneviève Dionne

S’attaquer à sa stratégie d’affaires

Quand vous pratiquez un sport, soit vous êtes à l’attaque, soit à la défensive. De quel côté préférez-vous être? En affaires, votre...

Plus de détails


Retour aux articles du blogue