Entreprendre pour se sentir vivante selon Mélanie Ménard

Longtemps, Mélanie Ménard a été victime du syndrome de l’imposteur. « Je ne suis pas une entrepreneure, je fais juste ce que j’aime », se disait la propriétaire de la Station Organique située à Bois-des-Filion. N’est-ce pas là, la raison même d’entreprendre ? Accomplir son rêve et faire ce qu’elle aime, c’est ce qui a permis à Mélanie de persévérer et de développer sa confiance.

La Station Organique est un café-resto offrant une cuisine d’intention. Pourquoi une cuisine d’intention ? « Tout ce que l’on fait à la Station Organique, c’est dans l’intention de démocratiser l’alimentation naturelle et complète à base de plantes », explique celle qui a totalement changé sa façon de s’alimenter après avoir connu des problèmes de santé. « C’est d’abord pour moi que j’ai commencé à presser des jus. Je m’y suis donnée à 300 % et j’ai influencé mes amis. Tout ça a commencé dans mon sous-sol en 2013 », raconte Mélanie.

Tranquillement, elle s’est mieux installée en ayant sa petite unité de production dans son garage. Elle vendait à des commerces ciblés tels que des studios de yoga, des centres de conditionnement physique ou dans les marchés publics durant l’été.

Le jour où tout a changé pour Mélanie

Cependant, Mélanie n’était pas satisfaite. « Je trouvais que rien n’avançait comme je le voulais. Je n’étais pas rentable et j’avais tendance à me reposer beaucoup sur les autres. J’attendais que les choses se passent au lieu de passer à l’action », explique-t-elle. « Je ne savais pas comment développer mon rêve; je ne connaissais rien aux affaires et j’étais terriblement gênée. »

C’est lors d’une journée où le découragement était à son summum que Mélanie a pris le taureau par les cornes. Elle s’est mise sur le téléphone pour trouver de l’aide. Cela a été révélateur pour elle! Elle a pris conscience que c’était possible d’avoir de l’aide pour développer ses projets de même que pour développer ses compétences en entrepreneuriat. « On dirait que c’est à partir de ce moment-là que plein de gens ont été mis sur ma route pour m’aider. Je me suis rendu compte que plusieurs croyaient en mon projet et en moi. Cela m’a aidé à grandir, à avancer et à aller plus loin », dit celle qui avait d’abord peur que les gens ne la prennent pas au sérieux.

5 ans pour passer du sous-sol au café-resto

Somme toute, quand Mélanie regarde le chemin parcouru, elle constate que chaque chose est venue en son temps. Elle est aussi mère de deux enfants et sa priorité était, avant tout, tournée vers eux. Avec le recul, elle comprend que c’est normal que les choses aient été plus lentes à se mettre en place.

Cependant, il n’est pas rare qu’elle se dise : « Dire que j’ai attendu tout ce temps-là pour foncer! Ce n’était pas si compliqué que ça finalement. » Elle retient deux choses de ses premières années en affaires :

  1. s’entourer dès le départ de gens plus compétents que soi;

  2. ne pas attendre après les autres pour avancer.

Après tout, c’est de notre rêve qu’il s’agit.

Pendant ces premières années en tant qu’entrepreneure, elle se motivait en écoutant des podcasts (baladodiffusions) sur l’entrepreneuriat. La phrase qui l’a aidé à persévérer est : « Demande-toi c’est quoi le pire qui peut arriver ? »

« Que mon projet ne fonctionne pas, c’était ça le pire », explique Mélanie. « Ça alimentait ma rage de réussir et je savais que si je ne tentais pas tout ce que je pouvais, j’aurais des regrets. »

Sortir de sa zone de confort en étant accompagné

Aujourd’hui, Mélanie Ménard est à la barre d’une équipe de cinq employés. Elle caresse le rêve d’avoir éventuellement deux ou trois autres Station Organique avec des partenaires qui partageront ses valeurs. Elle veut garder vivant l’esprit d’une petite entreprise bien implantée dans sa communauté. « Le contact avec le client est tellement important! J’aime les connaître par leur nom et voir leurs enfants grandir », lance Mélanie avec passion.

Elle sait aujourd’hui que c’est possible. Elle qui ne connaissait rien à la gestion d’une entreprise s’amuse maintenant à faire sa comptabilité. « J’ai eu un soutien incroyable chez Femmessor, c’est extraordinaire! J’ai pu avoir les services d’une des Expertes Femmessor, et Vicky [Marchand, directrice régionale des Laurentides] est toujours à l’écoute et me guide vers les ressources qui peuvent m’aider quand j’ai des défis à relever », explique la femme d’affaires.

Lorsque j’ai demandé à Mélanie Ménard si elle avait un dernier conseil à partager en conclusion de notre entrevue, spontanément, elle a répondu d’écouter son intuition. « Moi, je veux me lever le matin et me sentir vivante! »

C’est ce sentiment qui la guide au quotidien.

À propos de notre collaboration

Cet article est présenté dans le cadre d’une collaboration entre Femmessor et Cindy Rivard, présidente de Oyez Communications. Afin de mettre en lumière des entrepreneures d’exception, nous avons confié la tâche à madame Rivard de rédiger cette série de billets de blogue sur des entreprises ayant bénéficié de financement1 par l’entremise de Femmessor et qui représentent pour nous, une réelle fierté!

Pour consulter la série d’articles réalisée dans le cadre de cette collaboration, nous vous invitons à visiter notre blogue chaque mercredi. 

1 Fonds pour les femmes entrepreneures FQ

 

À propos de l'auteur

Cindy Rivard

Cindy Rivard

Entrepreneure et formatrice spécialisée en stratégie de communication

Cindy Rivard est la présidente de Oyez Communications, entreprise évoluant dans le domaine des communications et du marketing. Entrepreneure née, elle partage son savoir et ses opinions à travers des articles de blogue. Depuis 2009, c’est près de 335 articles qu’elle a écrits. Nous vous invitons à visiter son site Internet pour en découvrir davantage!

Derniers articles de cet auteur

Cindy Rivard

Partager nos enjeux en développement collaboratif: le défi du 5%

Êtes-vous prêtes à repousser vos limites? C’est une partie intégrante du développement collaboratif des Cellules Femmessor. En plus, c’est...

Plus de détails

Cindy Rivard

Les Cellules Femmessor: bien plus que du codéveloppement

Vous en entendez parler depuis quelques mois et vous êtes intriguée? Vous n’êtes pas certaine que ce soit pour vous? Vous vous demandez si cela...

Plus de détails

Cindy Rivard

Faire sa place dans un milieu traditionnel et innover avec Camille Gagné

Avoir une poissonnerie en Gaspésie, ce n’est pas seulement offrir des poissons frais du jour à une clientèle locale, c’est aussi savoir...

Plus de détails


Retour aux articles du blogue