Prendre sa retraite à 35 ans, c’est ce qu’a fait Annie Gaudet

Annie Gaudet, maître-torréfacteur et entrepreneure, a un parcours atypique. Elle est passée par la médecine nucléaire, le design d’intérieur et la comptabilité avant de se diriger en gestion de la restauration et de l’hôtellerie. C’est à ce moment qu’elle a découvert l’univers du café et que tout a basculé.

En réalité, ce n’est pas tout à fait à ce moment que tout a basculé. Ce projet de Maison de Torréfaction, elle le voyait comme un passionnant projet de retraite. La vie en a décidé autrement quand le diagnostic de cancer est venu frapper à la porte d’Annie. « Pourquoi est-ce qu’on attend la retraite pour vivre ses passions ? », se questionne encore Annie aujourd’hui. « La vie m’a donné une 2e chance et ça fait 15 ans maintenant que je partage ma passion du café. »

Couleur Café

Une passion qui se partage

Chez Couleur Café, Annie et son équipe transmettent le savoir relié à la transformation, la préparation et leur amour des cultivateurs de café. C’est une expérience café, de l’arbre à la tasse, que l’on découvre à l’économusée, ou à l’une de ses brûleries situées dans la région des Laurentides. On peut aussi les déguster à travers sa route du café. Les produits de Couleur Café sont, en effet, distribués de Montréal à Mont-Laurier.

Malgré sa belle équipe de 24 personnes, c’est Annie Gaudet qui reçoit elle-même les groupes qui viennent visiter l’entreprise. « J’ai besoin de partager ma passion, de dire comment les micros-lots sont sélectionnés, de parler des rencontres avec les cultivateurs. Visiter Couleur Café, c’est vivre une expérience qui laisse une trace, un souvenir, au-delà de la tasse de café que les clients dégustent pendant leur visite », explique Annie avec enthousiasme.

Une croissance à son rythme

Au fil des années, formation après formation, c’est auprès d’un maître-torréfacteur de Montréal que tout a commencé. « Il y a 15 ans, la torréfaction était encore un savoir-faire qui se transmettait d’un maître à un apprenti. J’ai été choyée qu’il accepte de me transmettre son savoir-faire », reconnaît toujours encore Annie.

Au départ, destinée à être un projet de retraite tranquille, la Maison de Torréfaction Couleur Café est devenue une entreprise en pleine croissance. Elle torréfie, de façon artisanale, plus de 4 tonnes de café par mois. Ce qui fait d’elle au fil des ans une femme d’affaires à la retraite bien occupée, mais toujours aussi passionnée!

« Malgré tout, je respecte mon premier mandat qui était de prendre le soin de me choisir. Je continue toujours, encore aujourd’hui, d’être atypique parce que je n’ai pas de vision bien précise quant au développement et à l’expansion de mes franchises et ça dérange un peu les spécialistes », avoue-t-elle en riant. « C’est ma couleur en affaires. Qu’est-ce que ça donne de dire que d’ici 5 ans, je veux 10 franchisés ? Pour moi, l’important c’est de bien m’occuper de ce que j’ai actuellement et, si d’autres occasions se présentent, je les saisirai une à la fois au moment opportun. »

Être encore et toujours là

Être encore là est ce dont Annie Gaudet est le plus fière. Ces mots prennent une signification différente quand ils sont dits par une entrepreneure qui a vu la fin de près, mais elle nuance : « Oui, être encore là, bien vivante et en santé pour partager ma passion, mais aussi être encore là comme femme d’affaires dans un domaine où les hommes sont en majorité, face à la concurrence et malgré la pénurie de main-d’œuvre. »

D’ailleurs, ce qu’elle veut plus que tout, c’est laisser une trace.

Déjà, elle laisse une trace, une personne, un groupe ou une tasse à la fois, quand elle fait ses visites guidées et qu’elle amène les gens à choisir leur café différemment. Cependant, elle voit plus grand encore. Celle qui dit ne pas avoir de vision précise à long terme est tout de même visionnaire et des idées mijotent constamment pour continuer de faire une différence.

Annie Gaudet

DRÜP, une nouvelle entreprise innovatrice et écologique voit le jour en 2019

Cela fait plus de trois ans qu’elle mijote ce projet. La vie a mis sur sa route de belles étoiles depuis ses débuts en entrepreneuriat, mais une seule l’a guidée depuis le tout premier jour lui permettant de financer une partie de ce beau nouveau projet. C’est également pour ce nouveau projet d’affaires que l’entrepreneure a connu Femmessor. « Je lève mon chapeau à cette organisation pour m’avoir soutenue! Ça m’a permis de faire mes prototypes et continuer d’avancer », soutient Annie Gaudet en affirmant que c’est important d’avoir des organismes qui acceptent de prendre des risques pour faire croître nos entreprises Québécoises.

Quel est ce projet ? DRÜP… Gardons encore un peu de suspense! Il sera lancé au printemps 2019.

J’ai eu le privilège de le savoir avant tout le monde. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’elle a assurément déjà gagné une cliente.

Restez à l'affût et surveillez Annie Gaudet. Elle va changer la vision du monde!

À propos de notre collaboration

Cet article est présenté dans le cadre d’une collaboration entre Femmessor et Cindy Rivard, présidente de Oyez Communications. Afin de mettre en lumière des entrepreneures d’exception, nous avons confié la tâche à madame Rivard de rédiger cette série de billets de blogue sur des entreprises ayant bénéficié de financement1 par l’entremise de Femmessor et qui représentent pour nous, une réelle fierté!

Nous vous invitons à visiter notre blogue pour consulter la série d’articles réalisée dans le cadre de cette collaboration. 

Fonds pour les femmes entrepreneures FQ

À propos de l'auteur

Cindy Rivard

Cindy Rivard

Entrepreneure et formatrice spécialisée en stratégie de communication

Cindy Rivard est la présidente de Oyez Communications, entreprise évoluant dans le domaine des communications et du marketing. Entrepreneure née, elle partage son savoir et ses opinions à travers des articles de blogue. Depuis 2009, c’est près de 335 articles qu’elle a écrits. Nous vous invitons à visiter son site Internet pour en découvrir davantage!

Derniers articles de cet auteur

Cindy Rivard

Entreprendre et œuvrer dans un domaine traditionnellement masculin avec Annick Ouellet

Après des études en histoire de l’art et un début de carrière en finances, Annick Ouellet fait un virage complet, en 2005, lorsque son père...

Plus de détails

Cindy Rivard

Entreprendre et faire découvrir le monde brassicole avec Audrey-Anne Côté

La Microbrasserie Cap Gaspé est née du désir de partager une passion : la bière. Cette entreprise familiale est le résultat d’une passion...

Plus de détails

Cindy Rivard

Entreprendre et apprendre à tous les jours avec Marie-Claude F. Breault

Passer des services financiers à la plomberie, c’est le virage qu’a entrepris Marie-Claude F. Breault, directrice générale et copropriétaire...

Plus de détails


Retour aux articles du blogue