Entreprendre et avoir l’impression de faire de petits miracles selon Camille Gaudreault

Quoi faire pour allier une grande soif de connaissances, de fortes capacités intellectuelles, l’amour du travail manuel et le désir d’aider les gens ? Camille Gaudreault a réussi ce défi en devenant une entrepreneure chiropraticienne qui travaille en périnatalité et pédiatrie.

Le centre chiropratique Mellon, est située dans les locaux du complexe santé Arvida. « C’est une belle localisation parce que nous avons tous une vision de collaboration entre les professionnels de la santé pour une prise en charge globale des gens. Il y a une belle synergie », affirme Camille.

 

Le cheminement vers la réalisation de son entreprise

Camille Gaudreault s’est dirigée vers la chiropratique parce que, pour elle, cela avait du sens de travailler la colonne vertébrale, liée au système nerveux, pour non seulement soigner les gens, mais aussi prévenir différents maux.

Elle travaille avec tous les types de patients, mais elle adore traiter les femmes enceintes et les bébés. « Les bébés, c’est la vie! », me dit-elle avec passion. « Les bébés réagissent vite au traitement. Quand on voit les résultats, on a vraiment l’impression de faire de petits miracles chaque fois ». Camille se sent honorée par la confiance que ses patients lui témoignent. « Une grossesse est un des moments les plus importants d’une vie et ça permet de développer des liens forts avec les patients. Quand un parent me confie son bébé, je me sens vraiment privilégiée. »

« Les bébés, c’est la vie! Les bébés réagissent vite au traitement. Quand on voit les résultats, on a vraiment l’impression de faire de petits miracles chaque fois. »

C’est l’étude d’un cas grave chez un bébé, qu’elle a traité avec une professeure, qui l’a amenée à poursuivre des études post-graduées pour se former en périnatalité et en pédiatrie. Ce cas lui a même permis de rédiger, conjointement avec sa professeure, un premier article scientifique dans le domaine.

Quant à l’entrepreneuriat, elle a décidé de faire le saut après avoir travaillé dans trois centres différents. « J’ai toujours de nouvelles idées et j’aime innover. J’avais moins de possibilités en travaillant pour quelqu’un d’autres », explique Camille. Elle peut maintenant apporter sa propre couleur à son centre où elle travaille avec un autre chiropraticien et une assistante pour l’administration et l’accueil.

Son conseil : Poser plus de questions!

Camille Gaudreault fête le premier anniversaire de son centre ce mois-ci et ce qu’elle aurait aimé faire différemment lors de son démarrage, c’est oser poser plus de questions. « J’ai fait affaire avec des professionnels, que ce soit pour la construction du centre ou pour mes finances. Je me disais qu’ils connaissaient leur boulot. Avec le recul, je sais que j’aurais dû m’impliquer plus pour faire valoir certains points de vue », explique-t-elle. « Après tout, j’étais la mieux placée pour connaître mes besoins en lien avec la chiropratique ».

« Poser des questions et donner son point de vue aident ceux avec qui on collabore à s’adapter à nos besoins »

Elle fait le parallèle avec son propre métier puisqu’elle s’adapte à chacun de ses patients quand elle les reçoit. « Poser des questions et donner son point de vue aident ceux avec qui on collabore à s’adapter à nos besoins », dit-elle avec sagesse.

Elle ajoute également que d’être soi-même en constant questionnement permet d’apprendre et d’aller plus loin. Elle est fière, et avec raison, du chemin parcouru depuis qu’elle s’est lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Un point qui la rend encore plus fière c’est celui d’avoir fait en sorte que les gens se sentent chez eux à son centre. « Il y a un engouement chez les enfants! Ils demandent à venir au centre parce qu’il y a un grand tableau où ils peuvent dessiner! C’est très accueillant. »

Centre chiropratique Mellon

Attention à la gestion et la comptabilité !

Camille Gaudreault a vu juste quand elle m’a affirmé que dans le quotidien, c’est malheureusement souvent la gestion et la comptabilité qui sont laissées de côté. « Et en plus, c’est souvent ce qui fait la différence entre le succès et l’échec », affirme-t-elle avec conviction.

Elle apprécie beaucoup le suivi serré qu’offre Femmessor à ce sujet, sans compter les occasions de réseautage et la disponibilité de diverses Expertes. « Ça nous aide vraiment à ne pas nous laisser aller et à traiter adéquatement des sujets qui peuvent nous paraître plus rébarbatifs comme les aspects légaux ou la finance », apprécie-t-elle.

Les deux pieds sur terre après un an en affaires, parions que plusieurs autres petits miracles se produiront dans les prochaines années!

À propos de notre collaboration

Cet article est présenté dans le cadre d’une collaboration entre Femmessor et Cindy Rivard, présidente de Oyez Communications. Afin de mettre en lumière des entrepreneures d’exception, nous avons confié la tâche à madame Rivard de rédiger cette série de billets de blogue sur des entreprises ayant bénéficié de financement1 par l’entremise de Femmessor et qui représentent pour nous, une réelle fierté!

Nous vous invitons à visiter notre blogue pour consulter la série d’articles réalisée dans le cadre de cette collaboration. 

Fonds pour les femmes entrepreneures FQ

À propos de l'auteur

Cindy Rivard

Cindy Rivard

Entrepreneure et formatrice spécialisée en stratégie de communication

Cindy Rivard est la présidente de Oyez Communications, entreprise évoluant dans le domaine des communications et du marketing. Entrepreneure née, elle partage son savoir et ses opinions à travers des articles de blogue. Depuis 2009, c’est près de 335 articles qu’elle a écrits. Nous vous invitons à visiter son site Internet pour en découvrir davantage!

Derniers articles de cet auteur

Cindy Rivard

Les Cellules Femmessor: bien plus que du codéveloppement

Vous en entendez parler depuis quelques mois et vous êtes intriguée? Vous n’êtes pas certaine que ce soit pour vous? Vous vous demandez si cela...

Plus de détails

Cindy Rivard

Faire sa place dans un milieu traditionnel et innover avec Camille Gagné

Avoir une poissonnerie en Gaspésie, ce n’est pas seulement offrir des poissons frais du jour à une clientèle locale, c’est aussi savoir...

Plus de détails

Cindy Rivard

Entreprendre à 50 ans avec Barbara Séguin

D’entrée de jeu, Barbara Séguin me raconte qu’elle ne se destinait pas du tout à être entrepreneure. Elle se qualifie elle-même...

Plus de détails


Retour aux articles du blogue