Femmessor reçoit l’honorable Bardish Chagger et la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Femmessor reçoit l’honorable Bardish Chagger et la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, dans le cadre d’une table ronde sur l’entrepreneuriat féminin

 Québec, le 28 août 2017 — Femmessor a tenu aujourd’hui une table ronde visant à faire progresser l’entrepreneuriat féminin au Québec et au Canada avec comme invitée d’honneur l’honorable Bardish Chagger, Leader du gouvernement à la Chambre des communes et Ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme. Participaient à cette table ronde des femmes entrepreneures soutenues par Femmessor et provenant de plusieurs secteurs d’activités pour discuter des défis des entrepreneures et de la façon dont le gouvernement fédéral pourrait mieux les soutenir. La Vice-Première Ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre de la Condition féminine, madame Lise Thériault, était également présente, de même que des représentantes du Réseau des femmes d’affaires du Québec, de Futurpreneur ainsi que de la Société d’aide au développement de la collectivité.

« Femmessor est ravie d’avoir pu accueillir la Ministre Chagger et la Vice-Première Ministre Thériault. Cette rencontre a permis aux cheffes d’entreprises québécoises d’échanger directement avec les Ministres des enjeux inhérents à leur réalité d’entrepreneures. Plus que jamais, il faut maximiser les collaborations avec les partenaires, dont celles avec le gouvernement fédéral, afin de pouvoir offrir le meilleur soutien possible aux femmes québécoises et canadiennes qui souhaitent créer, reprendre ou faire croître une entreprise, » déclare Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor Québec.

Avec beaucoup d’authenticité et de générosité, les entrepreneures ont présenté leurs défis en tant que cheffe d’entreprise. Au-delà de la conciliation travail-famille, plusieurs éléments ont été abordé tels que l’accès au financement pour la croissance, les besoins en accompagnement, la lourdeur administrative et l’importance du virage numérique. D’un commun accord, les femmes présentes ont soulevé le fait que les stéréotypes persistent et ont souligné, de ce fait, l’importance de valoriser l’entrepreneuriat féminin chez les filles afin de développer, dès leur plus jeune âge, la confiance en leur capacité d’entreprendre. Cette rencontre privilégiée a été appréciée des femmes entrepreneures de même que l’ouverture et la qualité d’écoute des ministres présentes.

« Je me réjouis de l’intérêt qu’a porté la Ministre Chagger envers Femmessor. Notre modèle est unique et suscite l’intérêt à l’extérieur de nos frontières. Femmessor s’attaque aux deux principaux freins à l’avancement de l’entrepreneuriat féminin : l’accès aux capitaux et la confiance des femmes envers leurs aptitudes entrepreneuriales. Ainsi, grâce au leadership et au soutien du gouvernement du Québec, Femmessor a été en mesure d’accompagner, depuis plus de 20 ans, des milliers de femmes entrepreneures dans les 17 régions du Québec. Et les retombées sont éloquentes » souligne Louise Sanscartier, présidente du conseil d’administration de Femmessor Québec.

À ce jour, depuis le premier financement public lui ayant été accordé en 2001, Femmessor a investi 15 millions de dollars dans les projets des entrepreneures du Québec, générant des retombées en investissement se chiffrant à 84 millions de dollars ainsi que la création et le maintien de 3 400 emplois. Signalons que le Québec a, entre 1995 et 2015, connu une croissance de la proportion des femmes parmi les entrepreneurs entrants de l’ordre de 24,9 % à 32,2 %, un taux supérieur à celui du Canada se situant à 27,8 %. 

« La réussite de l’entrepreneuriat féminin est un enjeu économique majeur pour le Québec et le Canada. À l’heure actuelle, seulement 16 % des entreprises canadiennes sont détenues majoritairement par des femmes. Beaucoup de travail reste encore à faire afin d’augmenter cette proportion ; une augmentation qui pourrait générer des retombées économiques de l’ordre de plusieurs milliards de dollars pour le Canada. Nous offrons notre entière collaboration au gouvernement fédéral pour faire progresser l’entrepreneuriat féminin et lui permettre d’atteindre son plein potentiel » a conclu Sévrine Labelle.

À propos de Femmessor Québec

Femmessor est une organisation dédiée au développement de l’entrepreneuriat féminin. Elle accueille, informe et oriente au moyen de services d’accompagnement et de financement entièrement adaptés à la réalité des femmes qui créent ou dirigent une entreprise.

Son équipe active dans les 17 régions du Québec est composée majoritairement d’entrepreneures dont l’expertise de pointe permet aux cheffes d’entreprise d’être entendues et d’accéder plus facilement à toutes les ressources nécessaires à leur réussite entrepreneuriale.

Femmessor est soutenue financièrement par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI). Grâce à des partenariats avec le MESI, Fondaction et Capital croissance PME (CCPME), elle dispose de près de 25 millions de dollars pour soutenir les entreprises québécoises à propriété féminine.

– 30 –

Renseignements :
Geneviève Malette
Femmessor
819-775-0265  | gestion@femmessorqc.com