Situation de l’activité entrepreneuriale québécoise 2017

Des efforts soutenus sont encore essentiels pour rétrécir le fossé entre les hommes et les femmes selon Femmessor

Québec, le 10 octobre 2018. Femmessor Québec salue le dévoilement de la situation de l'entrepreneuriat au Québec et se réjouit du progrès effectué par les femmes sur la scène entrepreneuriale québécoise. En effet, c’est hier midi à l’Université du Québec à Trois-Rivières qu’ont été dévoilés les résultats de cette importante enquête du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) par messieurs Étienne St-Jean et Marc Duhamel.

« Le rapport annuel du GEM nous permet d’avoir une lecture juste de l’évolution de l'entrepreneuriat au Québec, notamment de l’entrepreneuriat féminin. Ce dernier rapport montre les écarts qui persistent toujours entre les hommes entrepreneurs et les femmes entrepreneures. Toutefois, nous nous réjouissons de constater l’ambition des entrepreneures émergentes à faire croître leur entreprise. Cette donnée représente un pas essentiel vers l’atteinte de la parité auprès des entrepreneurs établis  », mentionne madame Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor.


Quelques éléments ont particulièrement attiré notre attention :

  • L’entrepreneuriat féminin est en progression, mais demeure moins marqué que celui des hommes.

L’activité entrepreneuriale émergente des hommes place le Québec au 3e rang (19,2 %) derrière le reste du Canada (RDC) et l’Estonie et celle des femmes au 3e rang (10,9 %) également alors que le reste du Canada occupe le 1er rang.

  • L’intention d’entreprendre des femmes est moins élevée que les hommes, mais elle est plus élevée au Québec que dans le reste du Canada.

On constate que l’intention d’entreprendre des femmes du Québec (20,2 %) est plus élevée que les femmes du RDC (17,9 %) mais plus faible que les hommes du Québec (31,4 %) ou que ceux du RDC (26,8 %).

  • Il y a encore un écart majeur entre les femmes et les hommes en ce qui concerne la perception de leur compétence à entreprendre.

Pour ce qui est des compétences perçues, au Québec, les femmes se croient encore moins compétentes (41,8 %) que les hommes (60,5 %).

  • Les entrepreneures émergentes ont une ambition à faire croître leur entreprise à un niveau quasiment identique à celui des hommes.

Dans le groupe des entrepreneurs émergents, les femmes du Québec ont une ambition à faire croître leur entreprise à un niveau quasiment identique à celui des hommes, contrairement au reste du Canada où l’écart est de 15,4 %.

« Les femmes représentent la plus grande réserve entrepreneuriale au Québec. Bien que l’entrepreneuriat féminin soit en constante progression depuis 2013, ces données nous démontrent qu’il reste encore beaucoup de travail à réaliser afin de réduire le fossé qui sépare les femmes des hommes. Nous devons donc redoubler d’efforts et continuer de soutenir les femmes et leur faciliter l’accès aux ressources essentielles au développement de leur plein potentiel entrepreneurial. », a conclu madame Labelle.

C’est donc avec conviction que Femmessor poursuit son ambition de contribuer à augmenter le nombre d’entreprises à propriété féminine au Québec. L’organisation facilite l’accès au financement de même qu’aux ressources essentielles au succès des entrepreneures. Depuis 2001, année de son premier financement public, Femmessor Québec a permis l’octroi de plus de 21,4 millions de dollars en financement, générant ainsi des retombées en investissement de l’ordre de plus de 116,6 millions de dollars. Grâce à ces investissements, plus de 4 500 emplois ont été créés et maintenus à travers les 17 régions du Québec.

 

À propos de Femmessor Québec

Femmessor est une organisation dédiée au développement de l’entrepreneuriat féminin qui a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises dirigées et détenues en tout ou en partie par des femmes dans les 17 régions du Québec. Son offre de financement, conjuguée à une expérience d’accompagnement adaptée aux besoins des entrepreneures, permet à ces dernières de bâtir des entreprises durables et prospères.

Femmessor est soutenue financièrement par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI). Grâce à des partenariats avec le MESI, Fondaction et Capital croissance PME (CCPME), elle dispose de près de 25 millions de dollars pour soutenir, par le biais de prêts conventionnels et en capital-actions, des entreprises comptant au moins une femme dans un poste stratégique et détenant au moins 25 % des actions.

 

—30—

 

Renseignements :
Véronique Dargis
1 844 523-7767, poste 213
v.dargis@femmessorqc.com

Pour plus d’information au sujet de Femmessor Québec
femmessor.com

 

 DOCUMENT EN PDF