Situation de l’activité entrepreneuriale québécoise 2018

L’activité entrepreneuriale émergente en perte de vitesse au Québec : la performance des femmes entrepreneures freine le ralentissement

 

Trois-Rivières, le 1er mai 2019. Femmessor salue le dévoilement de la situation de l'entrepreneuriat au Québec et se réjouit de la participation active des femmes sur la scène entrepreneuriale québécoise. En effet, c’est hier midi à l’Université du Québec à Trois-Rivières qu’ont été dévoilés les résultats de cette importante enquête du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) par messieurs Étienne St-Jean et Marc Duhamel. 

« Le rapport annuel du GEM nous permet d’avoir une lecture juste de l’évolution de l'entrepreneuriat au Québec, notamment au niveau de l’entrepreneuriat féminin. Ce dernier rapport montre que des écarts persistent toujours entre les hommes entrepreneurs et les femmes entrepreneures. Toutefois, nous nous réjouissons de constater que le dynamisme entrepreneurial des femmes a permis d'amoindrir le ralentissement observé au niveau de l'activité entrepreneuriale du Québec », mentionne madame Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor.

Quelques éléments ont particulièrement attiré notre attention :

  • Le Québec démontre une activité entrepreneuriale moins dynamique comparativement à l’année précédente.

L’activité entrepreneuriale connaît en effet une baisse considérable cette année. La proportion d’entrepreneur(e)s a diminué au Québec, passant de 23,7 % l’an passé à 18,9 % cette année. Le Québec se classe ainsi au 7e rang parmi les économies comparables, tandis que le reste du Canada se classe au 2e rang.

  • L’entrepreneuriat féminin accuse toujours un retard par rapport à celui des hommes.

Même si l’entrepreneuriat émergent des hommes et des femmes place le Québec au-dessus de la  médiane des économies comparables, l’entrepreneuriat féminin (10,9 %) demeure moins élevé que celui des hommes (15,2 %). Il faut souligner qu’en termes de parité homme/femme, le Québec a encore du travail à faire. En effet, pour chaque homme entrepreneur, nous comptons 0,75 femme. Toutefois, l’écart entre les femmes et les hommes entrepreneurs a baissé de moitié cette année comparativement à l’an passé, principalement causé par la chute de l’entrepreneuriat masculin et le maintien de l’entrepreneuriat féminin.

  • Les femmes démontrent un dynamisme entrepreneurial plus important que celui des hommes.

Bien que l’entrepreneuriat féminin demeure moins marqué que celui des hommes, il semble beaucoup plus stable. En effet, nous observons une chute considérable du taux d’entrepreneurs émergents chez les hommes, passant de 21,9 % en 2017 à 15,2 % en 2018. Tandis que chez les femmes, le taux d’entrepreneures émergentes passe de 11,5 % en 2017 à 10,9 % en 2018. Le fort ralentissement de l’activité entrepreneuriale du Québec s’en trouve donc amoindri grâce au dynamisme des femmes.

  • L'entrepreneuriat hybride, une tendance qui connaît une progression importante du côté des femmes.

L’entrepreneuriat hybride, soit le fait d’être en affaires tout en ayant un emploi en tant que salarié pour  une autre organisation, est particulièrement élevé au Québec comparativement au reste du Canada. On constate également que l’entrepreneuriat hybride est en hausse constante depuis 2013. Et nous observons un bond important de l’entrepreneuriat hybride des femmes du Québec, avec un taux passant de 71,0 % pour la compilation 2015-2017 à 83,9 % pour 2016-2018.

« Le dynamisme entrepreneurial des femmes se fait une fois de plus remarquer cette année. Toutefois, le Québec ne compte toujours que 0,75 femme entrepreneure pour chaque homme entrepreneur. De plus, la stabilité observée au niveau du taux d’entrepreneures émergentes nous indique qu’il faut poursuivre, voire accentuer le soutien à l’entrepreneuriat féminin. Il apparaît donc impératif de maintenir les efforts pour stimuler l’économie québécoise et tendre vers la parité dans les prochaines années », conclut madame Labelle.

 

À propos de Femmessor Québec

Femmessor est une organisation dédiée au développement de l’entrepreneuriat féminin qui a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises dirigées et détenues en tout ou en partie par des femmes dans les 17 régions du Québec.

Son offre de financement, conjuguée à une expérience d’accompagnement adaptée aux besoins des entrepreneures, permet à ces dernières de bâtir des entreprises durables et prospères.

Femmessor est soutenue financièrement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). Grâce à des partenariats avec le Fonds pour les femmes entrepreneures FQ et Desjardins Capital, elle facilite l’accès à près de 25 millions de dollars pour soutenir, par le biais de prêts conventionnels et en capital-actions, des entreprises comptant au moins une femme dans un poste stratégique et détenant au moins 25 % des actions.

—30—

 

Renseignements :
Véronique Dargis
1 844 523-7767, poste 213
v.dargis@femmessorqc.com

Pour plus d’information au sujet de Femmessor Québec
femmessor.com

 DOCUMENT EN PDF